yum et includepkgs : l'arme ultime ?

J'en parlais dans ce billet à propos de mon serveur CentOS 5.1 :

A force de mettre des clauses exclude dans mes fichiers repo, j'en fini par croire qu'il faudrait inventer un clause include...

C'est dans la documentation de CentOS que j'ai trouvé mon bonheur : la clause includepkgs.

Exemple par la pratique, sur ma CentOS 5.1.
Pour ne prendre que php et ses dépendances chez l'ami Remi :

[bash]
[remi]
name=Les RPM de remi pour Enterprise Linux 5 - $basearch
baseurl=http://remi.collet.free.fr/rpms/el5.$basearch/
    http://iut-info.univ-reims.fr/remirpms/el5.$basearch/
enabled=1
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-remi
includepkgs=php* remi-release sqlite2

Du coup j'ai même pu activer ATrpms et rpmforge (Faut quand même faire gaffe à pas trop faire de yum install massifs...)

[bash]
[atrpms]
name=Red Hat Enterprise Linux 5 - i386 - ATrpms
baseurl=http://dl.atrpms.net/el5-i386/atrpms/stable
failovermethod=priority
enabled=1
includepkgs=atrpms-package-config fail2ban shorewall
[bash]
[rpmforge]
name = Red Hat Enterprise $releasever - RPMforge.net - dag
mirrorlist = http://apt.sw.be/redhat/el5/en/mirrors-rpmforge
enabled=1
protect=0
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmforge-dag
gpgcheck=1
includepkgs=adns apachetop htop rpmforge-release trac
Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International