Jeedom, installation / update sous Odroid

Mon installation Jeedom commençait à dater. En effet, elle était encore basée sur la première image officielle pour Odroid  (plus disponible depuis) construite autour de Jessie (a.k.a Debian 8)… Il était donc grand temps de passer sous Stretch (a.k.a Debian 9) pour profiter, entre autre, de PHP 7.

Cette article traite à la fois d’une installation from scratch ou d’une mise à jour de la distro car les 2 opérations ne diffèrent que dans les étapes de sauvegarde et de restauration.

Étape préalable à la mise à jour : la sauvegarde

Avant l’installation, j’ai fait un backup complet de mon instance depuis l’interface de Jeedom.

Interface de backup de Jeedom
L’interface de backup / restauration de Jeedom

Mon répertoire de backup étant externalisé sur mon NAS via NFS, j’en suis resté là. Mais si ce n’est pas votre cas pensez bien à récupérer le backup… En effet, ça serait bête de le perdre avec le système lors de la réinstallation.

Installation from scratch d’Armbian pour Odroid C2

Pour le nouveau système, je suis parti sur Armbian Stretch en version kernel mainline pour serveur. Pourquoi le kernel mainline et non le legacy ? Je me suis dit que quitte à faire une mise à jour, autant y aller vraiment et partir sur un kernel récent. Une fois ce choix fait, l’installation est simple et le mot de passe par défaut encore plus.

Avant de me lancer dans l’installation de la box, pour ne pas avoir le message « Cannot set LC_CTYPE to default« , il faut reconfigurer le package local et rajouter fr_FR.UTF-8 :

sudo dpkg-reconfigure locales

Installation de Jeedom

Une fois le système en place, il faut installer Jeedom. Malheureusement pour ça il n’y a pas playbook, il faut donc passer par un scripts sh:

wget https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh
chmod +x install.sh
./install.sh

Mais tout est expliqué dans la documentation officielle. Une fois terminé, rendez-vous juste à la bonne adresse avec les identifiants admin /admin.

Restauration

Passé la première connexion, allez directement dans l’interface de backup pour restaurer votre installation. A la fin, vous aurez de nombreux plugins en échec, le système va alors recharger les dépendances manquantes et relancer les daemons, l’opération peu prendre du temps. Mais à la fin votre système sera de retour :

Santé de Jeedom
L’interface de santé de Jeedom

Rétrolien

[…] Source : Jeedom, installation / update sous Odroid – Guillaume Kulakowski’s blog – Guillaum… […]

Commentaires

Bruno

De Bruno le 8 août 2018

Bonjour Guillaume,

Quel est ton retour d'expérience depuis la mise en place de stretch avec mainline kernel ?

De mon côté, j'ai tenté l'expérience mais sans succès :
Après avoir restauré ma configuration et attendu l'installation des dépendances, mon installation fonctionnait correctement et j'ai pu constaté un gain réel sur les temps de réponses en particulier sur la partie zwave.
Néanmoins rapidement, je me suis trouvé avec des problématiques de freeze et plus de possibilité de désactiver les plugins pour isoler les problèmes....

Je pense que je vais tester avec le legacy kernel pour voir ce que cela donne.

Merci pour tes retours

@+

Guillaume Kulakowski

De Guillaume Kulakowski le 8 août 2018

Tiens... Un Bruno ;-). Bien ?

Quel est ton retour d’expérience depuis la mise en place de stretch avec mainline kernel ?

Pour le moment (3j) pas de problème. J'ai eu de gros soucis au début mais c’était plus le cache pourris lors de la régénération des dépendances. J'ai un petit soucis de Python 3 VS Python 2 mais c’est réglé, c'est du à Zigate qui est en Python 3 VS tout le reste en Python 2.

Je pense que je vais tester avec le legacy kernel pour voir ce que cela donne.

Après je pense qu'il est facile de switcher d'un kernel à un autre avec GRUB.

Bruno CHAREYRE

De Bruno CHAREYRE le 8 août 2018

Ok merci pour tes retours. Je vais tester tout ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.