Le blog passe la v6, sous WordPress

WordPress

Comme certains l’auront peut-être remarqué, le blog vient de faire peau neuve :

  1. Nouveau look basé sur un template Material Design,
  2. Migration de Dotclear vers WordPress.

Nouveau look

Effectivement il était temps, la précédente version du blog datée de 2012. J’ai d’abord essayé de faire un design par moi même, en me basant sur Materialize et en m’inspirant de templates que je trouvais pas mal… Après plusieurs heures de création, j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’ai aucun talent artistique ! Bilan : j’ai acheté un thème que j’ai entièrement intégré dans WordPress et modifié pour être utilisable via WebPack.

Au passage, je n’ai pas trop accroché à WebPack qui est plus un bundler qu’un vrai task runner comme Grunt. Mais peut-être que ceci fera l’objet d’un prochain billet.

Migration de Dotclear vers WordPress

Mais la plus grosse nouveauté c’est que le blog a migré de Dotclear vers WordPress !

Pour la migration j’ai utilisé le plugin disponible ici couplé à un script récupéré . Mais ça ne m’a pas empêché de devoir faire une passe afin de modifier quelques articles qui avaient mal supporté le changement. L’occasion de supprimer quelques billets trop datés ou trop connotés Skyblog

Pourquoi quitter Dotclear ?

Après plus de 14 ans de bons & loyaux services, d’abord sous Dotclear 1 puis Dotclear 2, force est de constater que la solution de blog française évolue peu, devient vieillissante et ne propose pas la multitude de plugins que peu proposer un WordPress.

Le deuxième grief que je faisais à Dotclear est son manque d’industrialisation. Aujourd’hui, me lancer dans un nouveau projet PHP sans Composer pour gérer mes dépendances ou lancer mes taches me semble daté. Sur ce point, bien que WordPress ne soit pas nativement compatible avec Composer, il est tout à fait possible d’utiliser Composer dans un projet WordPress (et ça fera l’objet d’un prochain billet).

Bref, ces 2 arguments ont scellé le sort de Dotclear restait alors à trouver un (bon) remplaçant.

Pourquoi WordPress

Pour expliquer la portée de ce choix, il faut savoir que :

  1. Je ne porte pas WordPress dans mon cœur.
  2. Je ne considère pas WordPress comme un CMS (et encore moins un CMF), mais bien comme un moteur d’article.
  3. Dans le temps j’avais déjà fait 2 tentatives de migration. J’avais dû abandonner ne pouvant me résigner à utiliser une solution sans système de template. Puis j’ai découvert Timber qui permet d’adopter une approche MVC dans WordPress et d’utiliser Twig comme moteur de template, bref que du bon !
Le plugin Broken link checker
Le plugin Broken link checker sous WordPress.

Au final, ce qui m’a convaincu de passer sous WordPress, c’est essentiellement :

  • La multitude de plugins.
  • L’application mobile qui fait cruellement défaut à Dotclear et qui permet de simplement modérer son blog ou de relire un article.
  • La force de frappe de WordPress.com qui propose des services en mode SaaS comme celui que j’utilise pour gérer les abonnements.
L'application WordPress
L’application WordPress.

Alors tout est bon dans WordPress ?

Malheureusement non !

  • Hors cache, je trouve le blog plus lent que sous Dotclear.
  • Ma note GTMetrix a un peu chuté (c’est en cours d’optimisation).
  • Il est hallucinant que nativement WordPress ne propose pas de combiner les CSS et JS.
  • Il est tout aussi hallucinant en 2018 de rajouter tous les JavaScripts dans le header.
  • jQuery 1…

Bref avec un peu de travail on optimise tout ça, mais ceci reste des fonctionnalités qui devraient être out of the box. Cependant, je comprends mieux les problèmes de performance que peuvent rencontrer certains sites sous WP, ainsi que le nombre important de plugins permettant d’optimiser l’outil. Pour moi, ça reste symptomatique d’un problème sous-jacent : bien que compatible PHP 7, la solution a un code très marqué PHP 4 et n’a pas entrepris de réécriture de code comme Drupal a pu le faire avec Drupal 8.

Au final rien que pour ce blog et afin d’améliorer les performances j’embarque :

  • Merge + Minify + Refresh pour combiner les CSS et JS rajoutés par WordPress, évidement WebPack gère celles de mon thème.
  • Redis Object Cache, car pour moi le point faible de Scaleway est peut-être l’I/O. Du coup je stock mon cache en RAM.
  • WP Super Cache, pour mettre les pages en cache statique et permettre une navigation plus fluide.
  • Plus de bonnes pratiques dans mon thème.

En bref

En bref, j’ai pleins d’articles en tête que je vais maintenant pouvoir rédiger. Je pense notamment à des billets traitant de domotique, de Jeedom, de Web, de WordPress, de releases en cours. J’espère que ce nouvel écrin sous WordPress va me permettre de me remettre à blogger.

En ce qui concerne le moteur de blog, la version actuelle n’est pas parfaite, on est dans le domaine du MVP. J’ai encore pas mal de tickets dans mon backlog et des bugs à corriger alors n’hésitez pas à me remonter d’éventuels problèmes en commentaire.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.