OpenWRT derrière une Freebox: IPv6, DMZ et Bridge

Guillaume Kulakowski par Guillaume Kulakowski dans OpenWRT 22 novembre 2020 2
OpenWRT

Bien que je sois le très récent et heureux possesseur d’une Freebox Pop, j’ai fait le choix de continuer à déléguer la gestion de mon réseau ainsi que de mon partage Wi-Fi, non pas à la Pop, mais à OpenWRT.

Les avantages pour moi sont les suivants :

  • Plus de contrôle au niveau des règles de firewall (IPv4, IPv6) ainsi que de la configuration du routeur en général.
  • Avoir la main sur le choix de ma solution de VPN (WireGuard dans mon cas).
  • Avoir le contrôle de l’anti-pub (une complète maîtrise et non pas une simple activation/désactivation).
  • Pouvoir faire du DoH (DNS over HTTPS).
  • Pouvoir mettre un contrôle parental configurable aux petits oignons.
  • Monitorer mon trafic.
  • Mettre en place du Wi-Fi 802.11r (roaming).
  • etc…

Je reviendrai sur pas mal de ces points dans différents billets à venir, mais pour le moment je ne m’intéresserai qu’à la base : avoir un réseau avec une gestion IPv4 / IPv6 (notons que l’IPv6 est obligatoire pour OQee).

Rappel de mon installation sous OpenWRT

Comme évoqué précédemment, j’ai une installation et un réseau domestique assez étendu, le tout propulsé par 2 routeurs Xiaomi Redmi AC2100 (pas cher sur AliExpress). Ils me permettent d’étendre mon Wi-Fi sur les 2 étages que comporte ma maison. Mes routeurs sont tous les 2 dépouillés de leur firmware chinois pour tourner sous OpenWRT dans sa dernière version (19.07.4 à ce jour).

Pour cette configuration, je me suis basé sur différentes sources :

Configuration de la Freebox

Mode « Routeur + DMZ » VS mode « Bridge »

Lors de ma première mis en place d’OpenWRT, j’ai un peu raté ma configuration de l’IPv6. En effet, je suis resté en mode Routeur + DMZ sans configurer l’IPv6. Autant je suis passé à côté avec la Freebox 4K, autant avec la Pop, je m’en suis rendu compte de suite via OQee qui doit obligatoirement passer en IPv6. Du coup, j’ai basculé en mode Bridge histoire d’avoir plus la main. J’en étais pleinement satisfait mais avec la fibre et seulement 1/4 d’IP (le partage d’IP selon Free) cette solution ne fonctionnait plus.

Exemple d'IP partagée chez Free
Exemple d’IP partagée chez Free

Du coup j’ai refait une installation, tout aussi fonctionnelle, en mode Routeur et fait en parallèle une demande d’IP full stack. Mais la configuration Routeur me donnant parfaitement satisfaction, j’ai décidé de rester dessus.

Comme je suis gentil, je vous laisse les 2 hypothèses et vous laisse argumenter en commentaire. Notez cependant que le mode Routeur vous éloigne de la loi de Murphy 😉 en vous offrant un mode rescue.

La troisième hypothèse étant le double NAT mais là on complexifie et on est à la limite du dégueulasse.

Hypothèse n°1 : Le mode « Routeur » de la Freebox avec une DMZ

Pour passer en mode routeur, il suffit de laisser la configuration de base de la Freebox. Notez que j’ai juste choisi un sous réseau différent de mon sous réseau OpenWRT (192.168.0.1/24 VS 192.168.1.1/24).

Freebox - Mode Réseau - Routeur
Freebox – Mode Réseau – Routeur

Ensuite on donne un bail statique au routeur OpenWRT en fonction de son adresse MAC. Dans mon cas 192.168.0.1.

Freebox - Réseau local - DHCP - Baux statiques
Freebox – Réseau local – DHCP – Baux statiques

Et après on utilise l’option DMZ pour balancer tout le trafic dessus :

Freebox - Connexion Internet - Gestion des ports - DMZ
Freebox – Connexion Internet – Gestion des ports – DMZ

Hypothèse n°2: Bascule en mode Bridge

Freebox - Mode Réseau - Bridge
Le mode Bridge de la Freebox

Tout d’abord nous allons basculer la Freebox en mode bridge. Ça se passe depuis l’interface de gestion de la Freebox: http://mafreebox.freebox.fr. Vous allez devoir accepter qu’en passant en mode Bridge vous perdez tout un tas de fonctionnalités mais au final, quand on en est à mettre OpenWRT à la place de la Freebox on ne devrait pas trop avoir de soucis pour valider ses choix.

Etes-vous sûr de vouloir passe en mode Bridge
Êtes-vous sûr de vouloir passe en mode Bridge

Prise en charge de l’IPv6

A partir de là que vous soyez en mode Routeur ou Bridge c’est pareil.

Récupération de l’IPv6 du lien local d’OpenWRT

Tout d’abord, il va vous falloir récupérer l’IPv6 d’OpenWRT. Pour cela, il suffit de se connecter dessus en SSH et d’utiliser ifconfig pour récupérer l’IPv6 de lien local (Scope:Link). Dans mon cas fe80::8ac3:xxxx:xxxx:xxxx :

ifconfig eth0 | grep "Scope:Link"
inet6 addr: fe80::8ac3:xxx:xxx:xxx/64 Scope:Link

Configuration de la délégation de préfixe IPv6

On va récupérer l’IPv6 déterminée précédemment et la configurer dans l’interface IPv6 de la Freebox en tant « Next hop » du second nœud de délégation de préfixe :

Configuration IPv6 - Délégation de prefixe
Configuration IPv6 – Délégation de préfixe

Notez bien quelque part ces 2 informations, vous en aurez besoin plus tard :

  • Le préfixe de la délégation que vous venez de mettre en place (2a01:e34:xxxx:xxxx::/64).
  • L’adresse IPv6 du lien local (fe80::8c97:xxxx:xxxx:xxxx).

Remarquez également que l’on désactive le firewall IPv6 de la Freebox, ainsi que le DHCPv6 et les DNS IPv6 (je n’utilise pas ceux de Free) :

Configuration IPv6 - DHCPv6
Configuration IPv6 – DHCPv6
Configuration IPv6 - DNS IPv6
Configuration IPv6 – DNS IPv6

Voilà, la partie configuration de la Freebox est finie ! On peut maintenant passer sur l’interface d’OpenWRT.

Configuration d’OpenWRT

Installation des dépendances

Tout d’abord on suppose que vous ayez LuCi d’installée avec quelques outils ainsi que le support de l’IPv6, sinon :

opkg install luci-ssl-openssl luci-theme-material luci-i18n-base-fr luci-i18n-firewall-fr luci-i18n-opkg-fr luci-i18n-attendedsysupgrade-fr luci-i18n-uhttpd-fr \
ipset curl diffutils speedtest-netperf \
kmod-ipt-nat6

Interfaces WAN & WAN6

Pour la partie WAN/WAN6, la configuration est assez simple :

  • WAN :
    • Protocole : Client DHCP
LuCi - Interfaces » WAN
LuCi – Interfaces » WAN
  • WAN6 :
    • Protocole : Client DHCPv6
    • Demander une adresse IPv6 : try
    • Demander le préfixe IPv6 de la longueur : Automatique
    • Préfixe IPv6 délégué personnalisé : le préfixe de la délégation mise en place sur la Freebox (2a01:e34:xxxx:xxxx::/64).
LuCi - Interfaces » WAN6
LuCi – Interfaces » WAN6
LuCi - Interfaces » WAN6 (Paramètres avancé)
LuCi – Interfaces » WAN6 (Paramètres avancé)

Interface LAN

Là encore, la configuration est facile :

  • Paramètres généraux :
    • Protocole : Adresse statique
    • Adresse IPv4 : 192.168.1.254
    • Masque-réseau IPv4 : 255.255.255.0
    • Passerelle IPv4 : vide (il va trouver)
    • Diffusion IPv4 : vide (il va trouver)
    • Longueur d’attribution IPv6 : 64 (c’est le /64 de vos préfixes de délégation)
    • Indice d’affectation IPv6 : vide
    • Suffixe IPv6 : ::254 (pour ressembler à l’IPv4)
OpenWRT - Interfaces » LAN (Paramètres généraux)
OpenWRT – Interfaces » LAN (Paramètres généraux)
  • time# >= #[Extérieur][Héliotrope][Crépuscule Civil]# + variable(volets_fermeture_bas_inc),jh Serveur DHCP / Paramètres IPv6 :
    • Service de publicité de routeur : mode serveur
    • Service DHCPv6 : désactivé
    • Proxy NDP : désactivé
    • Toujours annoncer le routeur par défaut : coché
OpenWRT - Interfaces » LAN (Serveur DHCP / Paramètres IPv6)
OpenWRT – Interfaces » LAN (Serveur DHCP / Paramètres IPv6)

Ici la question du service DHCPv6 se pose pour l’attribution de baux statiques IPv6. J’ai fait le choix de laisser la Freebox attribuer les IPv6 locales car au final elles sont basées sur SLAAC (Stateless Address Auto Configuration) et ne bougent pas (statiques).

J’avais essayé d’utiliser la fonction DHCP d’OpenWRT en jouant sur les suffixes d’IPv6 et les DUID mais cette solution exigeait de passer en mode serveur et posait des soucis sur certains devices. J’ai donc des baux statiques (comme en IPv4) mais je n’ai pas la main sur l’IP générée vu qu’elle est fonction de l’adresse MAC.

Route

A ce stade un ping6 google.fr n’est toujours pas opérationnel sur mes machines. Reste à rajouter une route statique depuis l’interface de LuCi. On va router 2000::/3 vers l’adresse IPv6 du lien local que vous avez noté précédemment :

OpenWRT - Routes statiques (Routes IPv6 statiques)
OpenWRT – Routes statiques (Routes IPv6 statiques)

Pour comprendre le pourquoi du comment, je vous invite à lire ce sujet.

Tester

Pour tester, vous pouvez utiliser plusieurs solutions :

  • Allumer votre Freebox Player et regarder la TV sur OQee. Si vous n’avez pas un message qui prend tout l’écran c’est que vous êtes en IPv6.
  • Faire un ping6 google.fr.
  • Utiliser le service de Google.
Êtes-vous prêt pour l'Internet du futur ?
Êtes-vous prêt pour l’Internet du futur ?

Je suis maintenant l’heureux possesseur d’un réseau pleinement compatible IPv6 et mes services sont exposés à la fois en IPv4 et en IPv6… Mais ça, ça sera le sujet d’un prochain article.

Commentaires

sébastien person

De sébastien person le 22 novembre 2020

Pourquoi tu es pas passé en ip full stack. C'est gratuit, j'ai toute ma plage de port et donc seul sur mon ip

Guillaume Kulakowski

J''y suis passé 😀. Mais malgré ça je reste en mode DMZ car c'est plus simple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux sociaux

%d blogueurs aiment cette page :