Linux

Linux

Linux

Linux au jour le jour…

Convertir un (S)VCD en MPEG

Il est possible que vous aillez des « films de vacances » au format VCD et que vous souhaitiez les lire, non pas sur une platine DVD, mais sur votre ordinateur et plus particulièrement sous Linux. Pour cela il vous faut convertir le VCD au format MPEG directement utilisable par votre lecteur Vidéo (Totem dans mon cas). L’utilitaire que nous allons utiliser est VCDimager. Il permet de créer des (S)VCD mais aussi de faire l’inverse et d’obtenir un MPEG à partir d’un (S)VCD. La première étape et de télécharger VCDimager, pour cela, comme d’habitude, il vous faudra un Yum bien configuré : yum install vcdimager Nous partons de l’hypothèque que notre VCD…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Le point sur le dépôt nrpms

Hier sur #fedora-fr a eu lieu une discutions sur la stabilité des dépôts nrpms. Je tiens à préciser certains points sur Fedora Core et nrpms. Fedora Core est la version communautaire de Red Hat. C’est à dire qu’elle est globalement en avance sur la Red Hat, mais ce au prix de quelques instabilités dues aux tests de paquets qui sont d’abord fait sous Fedora Core. C’est pour ça qu’en entreprise les versions communautaires sont à manier avec des pincettes, surtout au niveau des mises à jour. Il faut attendre un peu avant de les faire et ne faire que celles qui sont confirmées comme sûres. Personnellement, pour une entreprise je préconise des solutions payantes…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Glest sous Fedora Core 4 (x86)

Glest est un jeu de stratégie en temps réèl et en 3D. C’est un clone de WarCraft mais en version GNU/GPL. Ce qui ne gâche rien, Glest est multi-plateforme, et je m’intéresserais ici à l’installation de sa version Linux. Glest is a project for making a free 3d real-time customizable strategy game. Current version is fully playable, includes single player game against CPU controlled players, two factions with their corresponding tech trees, units, buildings and some maps. Installer les drivers de votre carte graphique : Pour ça je vous conseil ce billet issu du blog de l’ami Titax. Les…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Gnome 2.12 sous Fedora Core 4

Aujourd’hui est sorti Gnome 2.12 (article sur XPerience-Fr). Cependant, il ne sera intégré officiellement à Fedora Core qu’avec l’arrivée de la version 5 de la distribution… Quand on sais qu’elle arrive en Février et qu’en Avril sortira Gnome 2.14; on se pose des questions sur les biens fondés du calendrier de Fedora… Si comme moi vous êtes un geek pour qui l’attente est donc trop longue : dirigez-vous vers les dépôts non officiels de nrpms : rpm -ivh http://repo.nrpms.net/nrpms-mono-release/1/RPMS/nrpms-mono-release-1-5.1.fc4.nr.noarch.rpm Et un :yum update plus tard, vous obtiendrez : Quelques petites précautions à prendre : Remettez le thème de base (Clearlooks). Remettez le lanceur (gdm) de base. Supprimez Totem-Xine, vous…

Linux

Linux

Linux au jour le jour…

GCJ vs Java Sun (et Eclipse vs Eclipse native)

Fedora Core est une distribution libriste : c’est à dire qu’elle ne comprend que des logiciels libres (de base, elle ne lit pas les mp3) et les packages non libres doivent être installés par l’utilisateur (pour lire les mp3, par exemple). Or, jusqu’à présent, le seul compilateur Java disponible était une technologie propriété de Sun Microsystems. A présent, GNU propose une alternative à la machine Java de Sun : GCJ qui est implémenté dans Fedora Core 4 couplé à une version dédiée d’Eclipse (Eclipse native). Si l’idée est louable, le projet n’est pas encore assez mature et stable. Son implémentation au seins de FC4…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Quels services désactiver sous Fedora Core 4

Fedora Core 4 est configuré par défaut pour lancer plus de services qu’il en a besoin. Dans son édition hebdomadaire n°10, Fedora News publie un excellent article de Tejas Dinkar intitulé « Which Services Can I Disable?« . Malheureusement en anglais, l’article est cependant facile d’accès et permet de mieux comprendre certain services et de se rendre compte qu’au final ils ne nous servent pas ou peu. J’ai ainsi pu alléger mon système de quelques services via le gestionnaire de services (Environnement de bureau / Paramètres de système / Paramètres de serveur / Services). Au final, le gain n’est pas si négligeable que ça… Pour ma station de travail, ne reste plus…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Fedora Core 4 et les newsgroups

Les Freenautes le savent, les newsgroups c’est que du bonheur. Mais comment grabber des newsgroups sous Linux ? Première étape, le lecteur Pré requis : avoir un yum bien configuré avec une bonne liste de dépôts. Si ce n’est pas le cas alors un petit tour sur ce tutoriel s’impose. Ensuite : yum install pan Deuxième étape, contrôler et réparer les parties téléchargées Pour cela il vous faudra une application pour les par et une autre pour les par2. Pour les par, c’est simple : yum install parchive Pour les par2, ça se corse. Il vous faudra par2cmdline. Première méthode d’installation Télécharger les sources (Platform-Independent Source .gz). Décompressez : gunzip par2cmdline-0.x.tar.gz tar -xf par2cmdline-0.x.tar Compilez :…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Switch sous Fedora Core 4

Mon expérience Linux n’est pas nouvelle. En effet, cela fait plusieurs années que j’avais testé ce système d’exploitation sans trop m’y attarder. Et puis il y a un an, après avoir remonté mon vieux PC, il me vient l’envie de le monter en serveur Linux sous SME Server 6.0.1 puis Fedora Core 2, 3 et dernièrement une migration sous Fedora Core 4. Il faut savoir que switcher vers Linux ne se fait pas à la légère, si le pingouin peut parfaitement lire le NTFS (besoin du kernel-module-ntfs), ce dernier ne peut pas encore l’écrire. La migration vers Linux demande donc de passer les partitions qui nécessitent un accès Linux & Windows vers le système…

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Fedora Core 4, apt, yum et Up2date

Toute distribution Linux tire une partie de sa force dans son gestionnaire de paquet (*.rpm ou *3.dep). Jusqu’à la version 4 de Fedore Core, cette dernière souffrait de ne pas offrir de solution unique. En effet, on pouvais utiliser tantôt yum, apt (bien connus des utilisateurs de Debian) ou Up2date (système natif à RedHat). Bien que ces 3 technologies soient toujours présentes sous Fedora Core 4, l’opus 4 de cette distrib’ inaugure un yum entièrement recodé et extrêmement compétitif lui permettant de se suffire à lui même et rendant l’utilisation des autres gestionnaires inutile. De plus couplet à yumEx, yum install yumex yum s’offre une interface graphique extrêmement intuitive……

Fedora

Fedora

Fedora, la distribution Linux orientée grand publique.

Nouvelle installation de Fedora Core 4 et SELinux

Ayant apprécié Fedora Core depuis sa version 2, qui fut la première à propulser mon serveur, j’ai entrepris de migrer mon serveur sous Fedora Core 4. Ayant plusieurs problèmes de stabilité avec ma version 3 (problème de doublons dans mes paquets), j’opte pour une complète réinstallation. Anaconda (le système d’installation de Fedora) est toujours un véritable régale et je me retrouve enfin avec un serveur Fedora Core 4. Comme à mon habitude, je lance VNC (Système de contrôle du bureau à distance) et débranche clavier et souris… Première étape: faire communiquer ma station Windows et mon serveur Linux tous 2 en réseau. C’est là qu’intervient Samba. Et là, problème :…